...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pret à faire un mauvais tour | libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel L. Littleton

avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Pret à faire un mauvais tour | libre   Lun 8 Sep - 19:52

    « Je ne comprends pas ta question. Tu me demandes pourquoi je fais tout ça ? Tout quoi donc ? Ah oui, tout cela.. Et bien je ne sais pas. J’y prends plaisir, c’est vrai. Des remors, je n’en éprouve que tes peu. C’est vrai, il ne m’arrive jamais de réfléchir à mon passé, comme vous les humains. Pour moi cela est une perte de temps. Malgré que nous, les clowns, vivons très longtemps. Je sais que c’est une faisons égoïste de penser. Cruelle et inhumaine, aussi. Mais justement, je ne suis pas humain, retient bien ceci. Tuer est un plaisir pour moi. Terrifier les gens un passe temps. Me passer de cela serait égal à me passer de chocolat, si je devais me comparer à vous. Non, je n’ai pas honte à dire ce que je viens de dire. C’est normal, voilà tout. Nor-ma-le. Point barre. Quoi ? Oh, arrête avec tes questions, tu m’énerves ! Tu comprends cela ? Tu m’énerves. »

    Cette scène, Gabriel se la repassait encore et encore dans sa tête. Décidément, rien n’avait changé depuis ce jour. Il y a presque 200 ans. C’était à c’est début de clown. Et la jeune femme à qui il parlait, il la connaissait avant de devenir comme tel. C’était son amie. Sa meilleure, même. Malheureuse, tout à une fin. A ce moment, il était encore un clown bien innocent. Comme un gamin qui croyait encore à barbie princesse. Aux contes de fées ou encore aux princes charmant, pour les jeunes demoiselles. Oh, bien sûr à cet âge déjà assez avancé pour un humain, il connaissait la plupart des choses de la vie courante, des douleurs et des souffrances, mais cela n’était rien, absolument rien comparé aux années qui étaient à venir. Surtout l’année où cette jeune femme est morte par sa faute. Ce jour, cette heure.. il ne l’oubliera jamais. Gravé dans sa mémoire, qu’elle est. Si seulement ce jour aurait pu ne jamais arriver. Il aurait préféré ne s’être jamais réveillé, cette journée-là. Ah, si seulement elle n’avait pas été trop loin dans ses questions. Oh, la colère qu’il avait éprouvé lors de la scène ci-dessus n’était rien comparée à celle qu’il avait éprouvée le jour de sa mort. Il s’était emporté, voilà tout. Il n’avait su dire que cela pour sa défense à ses parents. Vous rendez-vous compte ? Si encore il avait eu une raison valable. Mais non. Non. Sa meilleure amie. Sa confidente. Il l’avait tué un jour de décembre.

    La tristesse, la souffrance, la haine et la mélancolie. 4 sentiments qui s’étaient installés au fond de lui depuis un siècle et qui ressortaient à chaque instant de colère, à présent, rejetant toute cette farfelade de sentiments aux personnes qui passaient sur son chemin. Et je peux vous assurer que plus le temps passait, plus cette colère grandissait. Cela, quelques personnes avaient déjà pu le remarquer, pour leur plus grand malheur. On dit que le temps forge le caractère. A présent, le caractère de Gabriel était tel que peu de monde savait rester en sa présence plus d’une heure. Et ces rares personnes là n’étaient autres que ses amis. Tellement rare, cependant. Mais cela convenait parfaitement à ce jeune clown. Etre en présence de trop de monde l’énerve au plus haut point. Peut-être parce que trop de monde lui avait fait du mal. Mais cela, il le rend bien, à n’importe qui, n’importe quand. Vivre pour faire payer aux autres ce qu’on a pris sur soit dans le passé. N’est-ce pas une raison horrible de rester en vie ? Et pourtant, c’était la seule raison que ce jeune vampire avait trouvé. Et elle lui plaisait, assurément. Elle l’amusait. Etait-il heureux ? Il préférait ne jamais se poser la question, préférant se concentrer sur son unique tâche : rendre la vie impossible à quiconque croiseraient son chemin. Et à vrai dire, pour cela, il avait trouvé ses compagnons. Midnight et Rowena. Jamais Gabriel n’aurait cru pouvoir dire cela un jour, mais ses deux jeunes gens étaient indubitablement ses meilleurs amis. Il fallait bien avouer qu’à eux trois, ils formaient le trio infernal de tout le parc d’attraction. Qu’elle joie de faire parti de ce trio. Une des choses les plus heureuses qu’était arrivée à Gabriel, depuis longtemps.

    A cette dernière pensée, un sourire cruel se dessina sur les lèvres de Gabriel. Alors seulement, il regarda autour de lui. Des nuages, un oiseau. Pas un rayon de soleil. Tant mieux, car dans le cas contraire il aurait été forcé de sortir de la grande roue à vitesse supérieure pour rejoindre les zones sombres réservées aux vampires. Or, aujourd’hui, Gabriel avait une certaine envie de prendre l’air. Comme si il n’y avait pas d’air là où il restait habituellement, me direz-vous. Non, « prendre l’air » était synonyme de « faire des mauvais tours », à ses yeux. Son passe-temps favoris, comme il l’avait pensé plus tôt. Tout était prêt. Le tour qu’il allait jouer à la première personne venue, il ne le savait pas encore, mais il ne manquait jamais d’imagination pour ce genre de chose. Quelques idées se formaient déjà dans sa tête alors que la grande roue redescendait lentement. Inspiration, expiration. Gabriel se trémoussa sur son siège, impatient que celui-ci s’arrête enfin pour laisser entrer une personne. Et c’est ce qui arriva, quelques secondes plus tard, sous le sourire ironique de Gabriel..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pret à faire un mauvais tour | libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avec ou sans l'embrayage?? et le demi tour?
» Rotation des flèches de grues
» faire une evaluation en millieu de travail grutier
» Faire du Vsl avec une ambu est ce possible ?3 Tons ou Non ?
» Un jour j'ai écrit ça, comment y réagirez vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE JIMMY BENTWOOD CURSE :: • Hostel. :: } First floor.-
Sauter vers: