...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spectateur Impuissant . Marionette | LIBRE

Aller en bas 
AuteurMessage
Abbey L. Bermann

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/09/2008

Feuille de personnage
Statut: Clown Sanguinaire
Affinités:

MessageSujet: Spectateur Impuissant . Marionette | LIBRE   Lun 1 Sep - 17:50

    Je ne serαi plus spectαtrice de moi-même, mais αctrice de mα propre vie .
    Dans la vie, nous jouons tous un rôle . Parfois en l`ayant conscience, parfois non . On se lève le matin et on se forge un masque, celui de la personne que l`on va représenter aux yeux des autres . Que l`on veut représenter, nuance . Le regard d`autrui, nous y accordons tous une valeur importante, sous différents degrés, car il témoigne de notre existence . Ainsi, notre vie demeure donc notre plus grand rôle . Le monde est notre scène dont nous en sommes tous les acteurs . Etre acteur de sa propre vie & ajouté à cela être acteur dans sa vie . En somme, en faire son métier . Tomber les masques, se mettre à nue, pousser au delà de nos limites . Nous en sommes tous capables et nous désirons tous cela, mais peu de personne osent le faire, par crainte ou par soumission, au choix . Le reflet nous renvoie une image brouillée de nous même . Nous ne savons plus qui nous sommes réellement, nous ne nous reconnaissons plus . Les rôles s`embrouillent dans les eaux troubles . Nos convictions et nos désirs passés ne deviennent que poussière, et il est malheureusement trop tαrd pour revenir en arrière . Nous ne savons plus qui nous sommes . Confondant la réalité avec fiction, rêve et fantasmes. Ce masque que nous jouions s`est imprégné en nous, laissant une trace indélébile, une empreinte gravée à jamais . Nous ne désirons plus qu`une seule chose : être nous même, Nous, rien que nous . Sans facette, ni artifice, sans peinture, ni faux sourires. Mais au bout du tunnel, il persiste une lumière que nous n`aurions jamais pu envisager auparavant . L`Espoir . Franchir ce tunnel, aller au bout, seul . Et la lumière fut . Nous ne redeviendrons pas nous même, nous deviendrons ce que nous incarnons . Notre rôle, deviendra la réalité . Et ainsi, en plus d`être les acteurs de notre propre vie, nous serons réconciliés avec nous même et peut-être que cette fois ci, nous ne serons plus seuls .

    À prés℮nt, sortons dαns lα nuit noire à lα poursuite de cette fαntαsque t℮ntαtrice, l`αv℮nture .

    Accoudée à une balustrade, je contemple le ciel et me perds dans sa profondeur. Les étoiles palpitent et m'émerveillent ... Mes pensées se bousculent en moi, je cherche d'une main tremblante mon paquet de cigarette dans ma poche. J`en allume une et savoure, regardant le crépitement des cendres, fermant les yeux . J`écoute avec ce sentiment de bien-être & de plénitude les chants des oiseaux, les cigales qui commencent à donner signe de vie. Le soleil fait lentement son apparition, chassant la nuit et ses étoiles ... Je perçois ce changement de vie qui s'annonce. J'écrase ma cigarette sur le sol, et frissonne. Je ne cesse de songer. Trop de pensées. De suppositions, d'hypothèses. En ce nouveau jour, je frotte mes yeux, étonnée par mon absence de fatigue. Je n'ai pas réussis à dormir. Je me sens amorphe, comme anesthésiée, vide de toute sensation. Tel un pantin désarticulé. Mes yeux sont alimentés par la lueur du soleil, qui me donne espoir. Je m'allonge. Pourquoi, comment, je ne sais pas. Je m'allonge, c'est tout. Je ferme les yeux, et sens les rayons caresser ma peau, la nature me berce. Le Soleil levant, il était temps pour moi de remettre mon masque, reprendre mon rôle, redevenir le Clown dont les enfants ont tous peur . Je me levais difficilement, sortant de mon état comateux . Je souriais légèrement à la vue du soleil, ne sachant pas pourquoi . Je devais désormais me maquiller, pour une toute nouvelle journée qui risquais d'être très mouvementée . Pourtant je n'avais pas envie, je ne voulais pas y retourné, me demandant d'ailleurs pourquoi. Sans doute la vie est-elle faite de cela . Des moments de Bonheur, mais aussi d`humiliation . Je ne veux plus être celle que je suis, cette image qui me colle à la peau, comme une trace marquée au Fer rouge . Une étiquette . Je suis fatigué de regarder autour de moi et de me demander ce que je dois faire ou qui je suis censé être, car Je ne veux pas être quelque chose d'autre que moi .

    Je sortais enfin de ma petite maisonnette, qui se trouvait près du Parc [ ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Spectateur Impuissant . Marionette | LIBRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» libre... soyons libre
» cca libre debut mars
» DEA libre St Nazaire
» Fin de libre choix d'activité et ACCRE
» autoentrepreneur et libre choix du mode de garde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE JIMMY BENTWOOD CURSE :: • Hostel. :: } First floor.-
Sauter vers: